Retour à l'accueil

Le Chifoumi UX, Accessibilité et Design

L'objectif

Comment gérer les contradictions et prendre les bonnes décisions pour votre stratégie digitale ?

le contexte

Votre projet de refonte web va enfin être lancé et votre nouveau site sera avant tout magnifique, en tout cas, beaucoup plus beau que celui de vos concurrents ! Pour cela, vous avez fait appel à un Directeur Artistique, ou une agence experte en Web Design, et ces interlocuteurs sauront vous conseiller pour que votre site soit attractif et en cohérence avec votre nouvelle stratégie de communication.

Votre nouveau site sera aussi très efficace ... en effet, vous ne voulez pas un site internet juste parce qu'il en faut un, sans avoir évalué ce que cet investissement (parfois conséquent) pourra vous rapporter. Peut-être attendez-vous de votre site qu'il vous rapporte de nouveaux contacts clients, des "leads" ? Peut-être allez vous directement vendre des produits en ligne ? Ou simplement, vous voulez que vos usagers accèdent facilement au service que vous êtes sensé leur rendre ?

Rien de plus normal, et pour cela, vous avez fait appel à un Expert UX (User Experience) qui saura vous conseiller sur l'ergonomie de vos écrans et le meilleur parcours utilisateur.

Peut-être que certains d'entre vous ont même convié un Expert en Accessibilité, car votre nouveau site "doit" être accessible. C'est à dire qu'il faut que votre site soit accessible par les personnes handicapées (déficients visuels, sourds, malentendants, etc.) et plus généralement par tous les utilisateurs, quels que soient leurs dispositifs d’accès (mobile, tablette, etc.) ou leurs conditions d’environnement (niveau sonore, éclairement, etc.).

Cela fait donc trois experts qui auront un avis très abouti sur votre interface, vous supposez qu'ils seront toujours d'accord, après tout, ils travaillent tous "dans le web" non ?

Le problème

La réalité n'est pas si idéale que cela, mais je vous rassure tout de même, il est tout à fait possible d'être beau, efficace et accessible ! Il ne s'agit donc pas d'une mission impossible, mais plutôt d'un parcours semé de petits pièges. N'oubliez pas non plus que c'est vous le client, et que vos experts auront aussi très envie de vous faire plaisir, et n'oseront pas toujours vous dire que vous allez dans la mauvaise direction. C'est donc toujours mieux d'avoir quelques outils pour ne pas perdre le cap de vos objectifs : Beau, efficace, accessible.

Une bonne distribution des tâches

Le premier outils c'est une bonne organisation et une distribution claire des périmètres de chacun.

Il ne faut pas mélanger Design et UX, l'un doit se concentrer sur la création artistique, l'autre sur l'ergonomie.

Aussi, quand vous avez un expert accessibilité dédié à votre projet, dans ce cas, l'expert UX doit se concentrer sur l'expérience des utilisateurs en général, et s'appuyer sur l'expert en accessibilité pour les aspects plus techniques, et valider la conformité avec les référentiels.

 

L'organisation

Un bonne organisation, c'est à dire un bon séquencement des expertises, c'est crucial. Qui commence ? C'est l'UX. En effet, si vous avez demandé à l'agence graphique de réaliser des maquettes dès l'appel d'offre par exemple, ce n'était pas une bonne idée. Le processus de création doit forcément être basé sur des échanges préalables avec le client. Vous devez donc forcément démarrer votre projet avec des ateliers qui vous permettront d'élaborer vos utilisateurs cibles, une arborescence de pages, des fonctionnalités clés, bref, des parcours utilisateurs.

C'est vraiment dommage d'attendre la fin du projet pour demander à l'expert accessibilité d'auditer le site en préproduction, et de s'apercevoir qu'il faut revoir sa copie une semaine avant la mise en ligne ... Même si vous n'avez pas besoin de l'interroger en permanence, il est bon de l'inclure en début de projet pour qu'il alerte sur certaines contraintes, et quand on a un doute sur l'accessibilité d'une interface en cours de projet, c'est toujours mieux de poser la question avant de la réaliser.

 

Le chifoumi

Vous connaissez le jeu du Chifoumi ? La pierre casse les ciseaux, les ciseaux coupent la feuille, la feuille recouvre la pierre. Il n'y a aucune partie prenante qui a l'ascendant sur les deux autres, et c'est très bien comme cela. Et oui, les trois notions beau, efficace et accessibles sont toutes très importantes.

Non, ça ne veut donc pas dire que parfois, lorsqu'il y aura débat, il faudra jouer à pile ou face ou au chifoumi pour prendre une décision finale ;), mais plutôt qu'il faudra prendre le temps d'évaluer les différentes solutions, et préférer celle qui :

1 - ne détruit pas le Design
2 - ne complique pas l'utilisation de la fonctionnalité
3 - n'invalide pas un critère d'accessibité de niveau 1 (les basiques)

Exemple concret

C'est toujours mieux avec un exemple concret. Voici une simple conversation que trois experts (un expert UX, un expert Accessibilité et un Expert Design) pourraient avoir propos de quelques boutons. Voici comment une bonne collaboration peut être très efficace. Vous pourrez voir ici que la décision finale résous bien tous les problèmes. Vous êtes ainsi assuré que les internautes n'auront aucun blocage pour utiliser cette partie de l'interface.

Expert Accessibilité :

Bonjour ! serait-il possible de résoudre ce problème de contraste ? les boutons désactivés ne sont pas conformes au contraste minimum:

Expert Design

D'accord! par contre si j'applique le référentiel, et que j'augmente le contraste des boutons désactivés, ils n'ont plus l'air désactivés du tout !

Expert UX :

Effectivement ! c'est un problème ...
Au fait, pourquoi laisser des boutons désactivés si on ne veut pas que les utilisateurs cliquent dessus ?

Expert Design

En effet, on peut les enlever, mais dans ce cas, je propose qu'on ne laisse pas que du vide, ce ne serait pas esthétique, on peut laisser des emplacements de bouton vides comme cela :

Experts Accessibilité & UX (en coeur)

Parfait !

Conclusion

C'est généralement le bon sens qui l'emporte, et du bon sens, les clients en ont souvent. Il ne s'agit pas de questions techniques très compliquées, et il suffit parfois de bien faire communiquer les différents experts, ils finiront par trouver une solution pertinente. S'ils n'arrivent pas à se mettre d'accord, vous devrez trancher, et dans ce cas il suffit de garder en tête vos trois objectifs "beau, efficace, accessible" et vous assurer que la solution choisie ne compromet pas complètement l'un de ces trois objectifs.